Projet de centre-bourg

 

Plan-guide

Le conseil municipal, réuni le 26 mars, a validé le cahier des charges de consultation pour la rédaction d’un plan-guide par un cabinet d’étude en aménagement. Ce cahier des charges  a été construit durant le premier trimestre 2021 par un groupe de travail issu du comité municipal de développement du territoire assisté des services d’aménagement de L.T.C.  L’objectif est de lancer une opération de requalification des espaces publics et d’extension du bourg comportant des démarches de concertation.

Ce cahier des charges est consultable en ligne (Cahier des charges pour la constitution d’un plan-guide pour le projet de centre-bourg) et au secrétariat de la mairie. Il présente la commune et les grands enjeux identifiés, détaille le programme prévisionnel dans son périmètre et son calendrier, décrit l’organisation de la maitrise d’ouvrage, la mission, l’offre et leurs contours juridiques. 

Objectifs et enjeux identifiés

Les principaux objectifs et enjeux identifiés sont :

  • S’appuyer sur la coulée verte qui fait le lien entre salle multifonctions, l’avenue de la mairie et l’école, en tant qu’épicentre de la commune,
  • Mieux gérer les continuités et les passages entre le centre-bourg et les quartiers adjacents, notamment avec la construction d’équipements publics de l’autre côté de la RD 788,
  • Réfléchir sur le parcours résidentiel dans la commune, favoriser l’arrivée de jeunes ménages, afin de notamment pérenniser l’école,
  • Favoriser les activités associatives en leur déterminant un lieu d’activités adapté,
  • Permettre le développement de la biodiversité en créant une forme de symbiose entre milieux naturels et aménagements futurs,
  • Construire le projet avec la population.

Périmètre du projet

Le programme prévisionnel distingue deux types de périmètre :

  • un périmètre global d’étude du centre-bourg et de ses liens permettant de comprendre les enjeux futurs et les interactions entre le bourg et la commune dans son ensemble,
  • un périmètre d’étude “pré-opérationnel” comprenant l’ensemble des espaces publics depuis la rue des Hortensias (carrefour avec la rue Parc ar C’hra), l’église, la rue de Kertanguy depuis la jonction école/entrée du futur lotissement jusqu’au rond-point de la rue de Kertanguy et l’avenue de la mairie, comprenant le square du 19 Mars 1962 et le commerce existant.

Périmètre d’étude « pré-opérationnel »

Cette étude mettra l’accent sur un volet programmation réaliste, intégrant un volet financier en lien avec les capacités d’investissement de la commune et les priorités de la municipalité (qui pourront être ré-interrogées par le bureau d’études recruté).

Nous avons distingué 4 zones dans le périmètre d’étude pré-opérationnel :

  • Zone 1, secteur multifonctionnel de centralité : cet espace se veut devenir le cœur du bourg à l’horizon court et moyen terme intégrant un grand espace couvert ouvert, des logements, un espace public où l’on reste. Une réflexion sur un espace environnemental à « 2 composantes : l’eau et le végétal » ainsi qu’une réflexion sur les équipements existants et les besoins futurs sont exigées.
  • Zone 2, secteur de déplacements au sein de la centralité : rue de la Mairie, abords de l’église, rue des Hortensias. Il s’agit notamment de mieux connecter les différents équipements et de favoriser des déplacements doux, de cet espace vers les autres espaces en lien avec le centre bourg.
  • Zone 3, secteur de l’école, rue de Kertanguy, Crech’ Min et plateau école. Ce secteur est marqué par des vitesses importantes qu’il convient de modérer, d’autant plus que la mixité d’usages dans les prochaines années va fortement évoluer. La présence d’équipements publics, de lots à usage d’habitation va induire une fréquentation augmentée et une multiplicité des mobilités douces moins perçues aujourd’hui, qu’il conviendra d’accompagner et de sécuriser.
  • Zone 4, square du 19 Mars 1962/entrée de bourg, giratoire Kertanguy/avenue de la Mairie. A cet endroit, « on sent » qu’on entre dans le bourg. La présence du square de 19 Mars 1962 s’avère être un atout paysager avec l’introduction de nature en ville en amont de la coulée verte. Néanmoins, ces espaces publics et ces interfaces espace public/privé méritent un traitement plus qualitatif.

Calendrier

Le calendrier prévu lors de l’écriture du cahier des charges à été modifié en fonction du confinement et des contraintes que nous vivons au jour le jour. La date de remise des offres initialement prévue fin avril va être repoussée fin mai. L’audition des bureaux d’étude ayant candidaté est envisagée fin juin. Le cabinet retenu aura 24 semaines à dater de la signature du contrat pour réaliser son étude et rendre son projet. Une concertation voire une co-construction visant à intégrer les « maîtres d’usages » dans l’élaboration du projet est imposée, la mise en place de ce projet de dynamisation doit être partagée dans la durée par les habitants et acteurs locaux. Le cabinet aura aussi pour mission d’identifier et anticiper par le biais de la concertation les points de vigilance et de blocage.

Questionnaire aux associations

Dans le cadre de ce projet, nous avons questionné les associations afin de mieux connaître leurs besoins et attentes, et de les intégrer dès le début à notre réflexion : 19 associations ont répondu et nous les en remercions.

Salles

La salle Yves Guégan est plébiscitée avec son parquet et son grand espace malgré quelques problèmes remontés (parking, tables, internet, chauffage). Mais les autres salles sont soit inadaptées, soit trop petites, soit difficilement accessibles.

Concernant les besoins, trois thématiques émergent :

  • salle adaptée pour les arts plastiques : lumière espace, affichages aux murs, échanges (concernerait 5 structures)
  • salle plus adaptée pour les cours de cuisine (salle bleue trop petite et pas ventilée)
  • pratique du sport en salle (hiver, pluie) ou au moins sous préau (2 associations min)

Concernant les problématique de stockage de matériel, globalement il n’y en a pas assez, et il doit être sain, sec, et accessible facilement. 

Préau

L’idée de la création d’un préau a été évoquée et semble intéressante pour beaucoup. Ce préau pourrait servir pour :

  • Marché de produits locaux et/ou bio,
  • Pratique de certains sports,
  • Autres activités associatives,
  • Accueil de groupes de randonneurs,
  • Culture et concerts.

Cette consultation des associations sera bien sûr étayée par des consultations plus larges de la population.

Une démarche participative 

Afin de partager une partie de l’histoire du territoire de notre commune et particulièrement de sa centralité, une première exposition va être installée dans le préau et la cour de l’ancienne école. Elle marquera le point de départ de ce grand projet commun. 

Cette première exposition, permettra, par des photos d’avion, d’analyser l’évolution de notre territoire de 1921 à 2021 grâce à 9 affiches grand format. Une impression géante de notre territoire actuel, installée au sol, permettra à tous de se situer, de partager, d’imaginer ensemble son futur aménagement. Cette exposition en accès libre sera ponctuée de séances organisées et animées par les élu·e·s afin d’expliquer la démarche et de comprendre ensemble les besoins et les envies de chacun.

D’autres affichages et séances de discussion sont prévus avant, pendant et après l’élaboration du plan-guide.

Affiches grand format vues d’avion