Mobilités

Dernière mise à jour le 03/04/2021

Retrouvez-ici le dossier “mobilités” :

  • Le calendrier des actions
  • Le sondage mobilités
  • Les actions en cours, et notamment
    • le courrier envoyé au nouveau président du Conseil Départemental qui acte le cahier des charges commun pour l’étude des usages de la quatre-voies et la mise en place d’un comité de pilotage intercommunal. Il formalise notre demande de faire entrer la RD 788 en zone urbaine
    • Quelques photos illustrant nos préoccupations

Calendrier des actions

Les actions listées ci-dessous sont celles sur lesquelles la municipalité peut s’engager. Ce calendrier reste prévisionnel.

  • Fin 2020 :
    • Demande au département d’intégrer la RD788 en zone urbaine
    • Partage de notre vision avec l’ensemble des Kénanais.es par une lettre et une publication sur le site internet de la mairie
    • Première consultation : recueil sur les mobilités auprès de Kénanais.es
    • Rénovation du tunnel Parc ar C’hra – Balaneyer
    • Installation signalétique cyclable, de Kerliviec à Crec’h Quillé
    • Agrandissement des zones 30 bourg et Kerliviec
    • Installation d’un radar pédagogique avenue de la mairie
  • Début 2021 :
    • Diagnostic commun sur les usages de la RD788 avec le Conseil départemental avec pour objectif de partir d’un état des lieux partagé pour mettre en exergue les axes d’amélioration et permettre de définir des objectifs communs :
      • Seconde consultation : sondage sur les usages de la route départementale par les Kénanais.es
      • Comptage des flux et entretiens avec des échantillons d’usagers
      • Analyse quantitative et qualitative sur la RD qui doit aborder la sécurité, la fluidité, les nuisances et le lien au sein de la commune basée sur la consultation communale, les entretiens et les données recueillies
    • Installation des abris vélos (bibliothèque, salle Yves Guegan, école et stade)
    • Installation de potelets vélos à différents endroits de la commune
    • Installation de 2 radars pédagogiques
  • Printemps 2021 :
    • Mise en place d’un schéma communal des mobilités
    • Installation de panneaux d’information communaux sur les itinéraires cycles et pédestres à travers la commune (chapelle Saint Méen, Stade, bibliothèque, espace Yves Guegan)
    • Réalisation de la voie douce de Beg an Duchen (bord de RD788, entre le giratoire de Saint-Méen et l’entrée de Crec’h Quillé)

Sondage

La municipalité a mis en place un sondage sur les modes de déplacement des Kénanaises et Kénanais de mi-novembre 2020 à fin décembre ; il a permis d’initier une réflexion globale sur les mobilités à Saint-Quay-Perros. Ce sondage ne concerne pas la période particulière de la crise sanitaire de la COVID-19. Les résultats paraitront dans le lettre d’information communale de janvier 2021.

Synthèse

  • 227 participations (19 doubles, 218 uniques) sur 636 foyers à raison d’un questionnaire par foyer à quelques exceptions, soit une participation d’environ 34%.
  • Diagramme circulaire des âges des participants, (3% -30 ans, 30% 30-60 ans, 60% 60-80ans, 7% +80 ans,) en comparaison de la population Kénanaise, une forte participation de la tranche d’âge 60-80 et une faible participation de la tranche d’âge -30ans (répartition population sources insee: 9% -30 ans, 31% 30-60 ans, 34% 60-80ans, 12% +80 ans).

Sondage, le chiffre : 227 participations soit 34% de la population de la commune. A noter, forte participation des 60-80 ans, faible participation des moins de 30 ans. Population kénanaise : -30 ans = 9%, 30-60 ans = 31%, 60-80 ans = 34%, +80 ans = 12%. Participation : -30 ans = 3%, 30-60 ans = 30%, 60-80 ans = 60%,  +80 ans = 7%.

Mobilités actuelles

 

  • 3 grandes mobilités se détachent du reste : voiture (96.5%), à pied (77%) (ces deux mobilités sont souvent citées ensemble), vélo (classique ou assisté), 30.8% + 23% = 53.8%.
  • Raisons des mobilités 
    • La voiture essentiellement pour les  achats puis plutôt pour : santé / démarches / promenades.
    • La marche à pied essentiellement pour la promenade, et aussi pour les achats et le sport.
    • Le vélo essentiellement pour la promenade, avec assistance aussi pour les achats et traditionnel aussi pour le sport.
  • Les transports en commun et le covoiturage sont très peu utilisés sur notre commune : Tilt (1.8%), Macareux (3.5%), covoiturage (8.4%)

Lorsque vous utilisez la voiture, c’est une à plusieurs fois par jour en moyenne, lorsque vous vous déplacez à pied, c’est plusieurs fois par semaine en moyenne, lorsque vous utilisez le vélo c’est une fois par semaine en moyenne.

Ceci nous donne un état des mobilités sur notre territoire mettant l’accent sur le fait de devoir partager les infrastructures entre les 3 mobilités principales : la voiture, le vélo et la marche.

Mobilités actuelles : Voiture = 97%, A pied = 77%, Vélo (classique ou assisté) = 53,50%, Covoiturage = 8,40%, Tilt = 3%, Macareux = 1,70%.

Mobilités souhaitées

 

Vous aimeriez vous déplacez davantage en vélo (68.3%), ou à pied (39.2%), dans une moindre mesure en transports en commun (25.6%) et en voiture (13.7%)

Les raisons de cette mobilité inexistante actuellement mais souhaitée : 

Sur les 227 questionnaires remplis, nous avons dénombré vos remarques les plus fréquentes : 

  • d’importantes demandes de pistes, cheminements, voies douces pour cycle et piétons (78 cycles, 25 à pied)
  • De nombreuses demandes davantage de sécurité (44 pour les vélos et 9 pour les piétons)
  • Quelques demandes d’un rond-point à Ker Noël (11), d’abris et/ou de stationnement adaptés (4 voitures, 5 cycles), de réduction de la vitesse (6), d’aide à l’achat de vélo à assistance électrique (5), des traversées de la RD (5), des problèmes d’excréments sur les trottoirs (2)
  • Concernant les transports en commun, de nombreuses demandes pour des horaires et une fréquence plus adaptés (25), des destinations supplémentaires (8), des arrêts aménagés (6) et des points d’information pour le covoiturage (4).

Tous ces besoins mettent en évidence les pistes que nous devons étudier pour y répondre et seront les éléments de base de nos réflexions.

Les autres commentaires ne pouvant être synthétisés, ils sont étudiés au cas par cas, chacun ayant son importance.

Mobilités souhaitées : Voiture = 13%, A pied = 39,40%, Vélo (classique ou assisté) = 68,10%, Covoiturage = 7%, Transports en commun = 25,40%, 2 roues motorisés = 3%.

Actions en cours

Les actions en cours sur les mobilités concernent les thèmes suivants et sont décrites ci-dessous :

Départementale RD 788

Saint-Quay-Perros a la particularité d’être coupée en deux par une départementale à quatre-voies à 90km/h, laissant seulement 3 passages piétons plus ou moins sécurisés : Kerviliec, Saint-Méen et le tunnel de Balaneyer. Sans ignorer le fait que la départementale RD 788 est une artère importante tant au niveau touristique et commercial, qu’au niveau professionnel, cette route doit devenir une colonne vertébrale qui irrigue vers la côte et au sein de la commune.

Nous souhaitons transformer cette route en l’intégrant dans la ville : diminuer la vitesse, lui donner un nom et élargir son usage à tous les moyens de déplacement, sans oublier la sécurisation du carrefour de Ker Noël. Nous avons commencé ce travail en rejoignant le « Schéma des Aménagements Cyclables » de LTC et en échangeant par des courriers et réunions avec le Département. Cela a permis de partager nos différentes visions, définir nos responsabilités respectives et nous coordonner. C’est un travail de longue haleine qui démarre.

Consultez ici le courrier envoyé aux Kénanais.es début décembre 2020.

Consultez ici la lettre envoyée au département le 10 novembre 2020.

 

Ci-dessous, quelques photos illustrant la coupure de la RD 788 : 

Projet global de voies et pistes cyclables

Lors des élections municipales, nous avons présenté ce projet : permettre aux cyclistes de relier Lannion à Perros-Guirrec via Saint-Quay-Perros par un itinéraire sécurisé à court/moyen terme.

Ce projet se décline en un itinéraire aller à l’est de la RD, et un itinéraire retour à l’ouest, sur des voies ou parcelles qui sont communales : voir la carte de ces deux itinéraires sur Géoportail (nouvelle fenêtre). Ces itinéraires étant sur des voies non départementales, ils sont réalisables sans conventions, mis à part le tronçon de Beg an Duchen (près de Crec’h Quillé) pour lequel une convention a déjà été actée (voir ci-dessous). Le fléchage est prévu et commandé, la réalisation est programmée.

Ces itinéraires qui passent plutôt sur de petites routes de campagne, ne sont pas notre objectif final. Ils représentent un lien continu mais « distendu » entre Lannion et Perros-Guirec. Nous allons ensuite travailler pour « tendre » ce lien en le rapprochant de la RD788, tout en gardant ces deux itinéraires plutôt pour des usages de loisir. 

Les différents chantiers présentés ci-dessous (Roudouliou, Beg an Duchen, Balaneyer/Pors Ty Olu) font partie de ce projet global.

Rénovation de la venelle du Roudouliou

Le conseil municipal en place a lancé à l’été 2020 un chantier de rénovation du chemin existant qui longe la 4 voies côté est et qui est bien connu des piétons et cyclistes alentour. Les services techniques, armés de quelques machines et d’ingéniosité, ont élargi le passage, stabilisé le sol et sécurisé quelques endroits. Le chemin est maintenant facilement praticable par tous les piétons et vélos, et il a été nommé “venelle du Roudouliou”. La signalétique invitant les cyclistes à l’emprunter plutôt que de s’engager sur la 4 voies, est en cours d’étude.

 

Voie douce de Beg an Duchen (Saint-Méen à Crec’h Quillé)

Un nouveau tronçon cyclable dit de Ber Ar Duchenn, était programmé depuis longtemps entre le giratoire de Saint-Méen et le carrefour de Crec’h Quillé afin d’assurer une continuité pour se rendre sur la zone industrielle et commerciale de Lannion en toute sécurité. Ce projet, initié par la précédente mandature, a été repris et concrétisé en mars 2021 après la confirmation de la convention avec le département. Cette voie “douce”, sécurisée et protégée, vient remplacer l’actuel passage “de fait” qui empruntait une passerelle artisanale dangereuse. Les travaux ont été finalisés fin mars 2021. 

Projet de pistes cyclables Balaneyer / Pors Ty Olu

La municipalité souhaite conduire un projet de piste cyclable entre le tunnel (haut de la rue Park Ar C’hra/Balaneyer) et le giratoire de Kerliviec.

Pour cela nous allons demander au département (propriétaire du tunnel et des parcelles qui longent la RD côté Balaneyer) d’établir avec la commune une convention, du même type que celle obtenue pour la voie douce de Beg an Duchen. Cette piste cyclable de Balaneyer permettrait d’éviter aux cyclistes de traverser la RD, ou de s’y engager au niveau du giratoire de Kerliviec. Elle serait totalement sécurisée car réalisée de l’autre côté de la douve qui longe la RD et à plus de 3m des voies actuelles. Au niveau de la contre-allée «Balaneyer Bihan», elle deviendrait une bande cyclable, sur voie partagée avec les autres mobilités.

Une autre option est envisagée, elle peut être complémentaire : installer une passerelle cyclo-piétonne au-dessus de l’entrée du Tunnel en haut de la rue de Park Ar C’hra, afin de rejoindre une voie verte (actuellement plus entretenue) qui débouche sur l’impasse de Pors Ty Olu. Cette voie verte serait alors réaménagée et équipée de mobilier urbain et de loisir-santé.

Dans ces 2 options, la sortie de la RD au niveau de la rue de Park Ar C’hra devrait être fermée pour des raisons de sécurité.

Rénovation du tunnel piéton de Park Ar C’hra / Balaneyer

Nous avons souhaité mettre en valeur le tunnel piéton passant sous la quatre-voies, menant du bourg (Park Ar C’har) à Balanayer, toujours dans l’optique du développement des voies douces sur la commune.

Afin de participer de façon active à des projets favorisant l’insertion de jeunes en difficultés, nous avons fait de ce chantier un chantier éducatif d’insertion via une convention avec le conseil départemental, l’association ADALEA et la protection judiciaire de la jeunesse. Les jeunes, encadrés par un éducateur de la PJJ et un formateur de l’association ADALEA, ont pu ainsi bénéficier du savoir-faire de nos services techniques municipaux qui ont supervisé les travaux. 

Les travaux ont commencé en octobre. Le sol du tunnel doit encore être revu.

Mobilier urbain pour les vélos et piétons

Dans l’intention de faciliter l’utilisation du vélo, nous avons décidé d’installer des stationnements adaptés et sécurisés sous forme d’arceaux en U inversé fichés dans le sol. Ces potelets vont être installés sous abri à la bibliothèque, à la salle Yves Guégan, au stade et à l’école. Les autres sites disposeront de 3 potelets seuls : chapelle St Méen, mairie, cimetière des fontaines (près de l’école) et église. Ces stationnements sont en cours d’installation.

La commune ne possédait pas non plus de panneaux d’information communaux : disposés à la salle Yves Guégan, à la mairie, et au stade, ils permettront de repérer les stationnements cyclables et les circuits vélo et piétons via un plan de la commune, accompagné d’informations utiles.

L’ensemble de ce mobilier urbain sera facilement identifiable, esthétique et harmonisé. Nous avons pour cela fait appel à une entreprise locale (Lannion) de fabrication d’ouvrages métalliques et de panneaux. Ce projet a bénéficié de l’aide financière du Département via son plan de relance post-Covid.

Pour la suite, nous avons identifié cinq zones commerciales/industrielles clés : nous irons démarcher les acteurs privés pour les inciter à faire les mêmes installations sur ces sites. D’autres panneaux d’information pourraient aussi être ajoutés.

Les premiers potelets et abris ont été installés courant janvier 2021.

Agrandissement des zones 30 pour une circulation apaisée

Afin de permettre une circulation sécurisée et apaisée pour tous les modes de déplacement, nous avons décidé d’agrandir les zones 30 du centre-bourg et de Kerliviec.

La nouvelle zone du centre bourg sera donc délimitée comme suit : 

  • Au sud : avenue de la mairie, à l’entrée du bourg, au niveau des arrêts de car.
  • A l’ouest : rue des écoles, au niveau de Nero Glas.
  • Au nord :
    • rue des hortensias, au commencement du trottoir.
    • Rue Crec’h Ar Goff, devant le numéro 17 (50m de l’intersection)
    • Rue de la vieille côte, au commencement du trottoir
  • A l’est : sortie de la RD rue Park ar C’hra, au niveau du tunnel.

La zone 30 rue de Kerliviec sera délimitée comme suit : 

  • au niveau du ralentisseur proche du rond-point, déjà limité à 30 actuellement.
  • au niveau du carrefour du Run, entrée du futur lotissement de Crec’h Min.

Des radars pédagogiques, prêtés par le service sécurité routière de Saint-Brieuc, seront installés à divers endroits de ces zones, de façon provisoire. Le premier a d’ores et déjà été installé avenue de la mairie par les services techniques.

La commission “Développement du Territoire”, via un groupe de travail, étudiera la matérialisation des entrées en zone 30 par un marquage au sol (type “zone de rencontre”), un revêtement différent et des aménagements incitant les véhicules à ralentir, adaptés à chaque voie. Des rappels réguliers dans le bourg pourront être matérialisés par une signalétique horizontale et/ou verticale. 

Plan des zones 30 élargies du centre-bourg et Kerliviec

D’autres zones sont à l’étude, hors du bourg. Elles s’inscriront dans le schéma directeur communal des mobilités avec des sens uniques de circulation, élargissements et/ou partage de voirie. 

Bretelle de la RD788 à la rue Park ar C’hra

La bretelle de sortie de la RD dans le sens Perros-Lannion, qui débouche sur la rue Park ar C’hra à l’entrée du tunnel vers Balaneyer, fait passer les véhicules de 90 à 30km/h sur une distance très courte. Bien que rarement utilisée, elle présente un réel danger pour les usagers piétons et cyclistes. De plus, des conducteurs prennent cette voie à contre-sens pour rejoindre la RD, ce qui est très dangereux.

En accord avec le département, la bretelle va être fermée provisoirement. Cela nous laissera le temps de consulter les usagers avant d’envisager une fermeture définitive.

La suppression de cette bretelle permettrait également l’installation d’une passerelle pour rendre accessible l’ancienne voie verte longeant la résidence Pors-Ty-Olu : un parcours de santé y serait installé. Ce projet fait l’objet d’une demande de subvention dans le cadre du 2ème plan de relance du département.